mecque mecque
MENU
  Les 5 Piliers
  La Foi
  Le Coran
  Ryad Salihin
  Les Hadiths

L'Au-delà

  La Mort
  La Tombe
  La Fin du monde
  Le Jugement
  Le Paradis
  L'Enfer

Personnalités

  Muhammed
  Les Compagnons
  Femmes Pieuses
  Les Califes
  Les Prophètes

A apprendre

  Versets méritoires
  Dou'a phonétique
  99 Noms d'Allah
  40 Rabanas
  La Langue Arabe

Questions sur l'islam ?

  Qestions ?
  Contradictions ?
  Citations Célèbres

Inter-religieux

  Les Gens du Livre
  Les Chiites

 

Al Barâ ibn Malik

 

Al-Barâ b. Malik n'est autre que le frère du célèbre compagnon Anas b. Malik. Cependant, l'un et l'autre vécurent toute leur vie pour la cause de l'Islam. Anas est ce petit garçon-là que sa mère Oum Soulaym avait mis au service du Messager , alors qu'il n'avait pas encore dix ans. Le jour où elle l'avait présenté, elle avait dit : « Ô Messager de Dieu, voici Anas. Il sera ton serviteur. Invoque Dieu pour lui. »

Alors, le Messager l'embrassa entre les yeux et fit cette invocation : « Dieu! démultiplie-lui sa fortune et ses enfants, accorde-lui ta bénédiction et fais-le entrer au Jardin. » Cette invocation fut entendue par Dieu et elle se concrétisa, puisque Anas vécut 99 ans, eut une nombreuse famille composée de fils et de petits-fils, ainsi qu'un grand jardin qui donnait sa récolte deux fois par an.

* * *

Quant à son frère al-Barâ, il mena une vîe de combattant sur le chemin de Dieu. Il n'avait comme slogan, comme cri de ralliement que « Dieu et le Jardin. » Dans son combat contre les polythéistes, il n'était pas de ceux qui cherchaient la victoire : son seul but était toujours de mourir en martyr. C'est pourquoi il ne râta aucune expédition. Une fois, il avait dit à des amis qui lui rendaient visite : « Peut-être avez-vous peur que je meure sur ma couche. Par Dieu, non. Mon seigneur ne me privera pas d'une mort de martyr. »

Et en effet, Dieu lui avait accordé cet honneur dans l'une des plus belles batailles de l'Islam.

* * *

Son empressement à aller au devant de la mort poussa Omar b. al-Khattab à recommander de ne pas lui donner un poste de responsabilité dans les troupes musulmanes. Lors de la bataille d'al-Yamama, quand le cours de hostilités pencha en faveur des apostats, al-Barâ lança ces mots avec fermeté : « Médinois! vous n'avez plus à penser à Médine, aujourd'hui. Vous avez plutôt Dieu, ainsi que le Jardin! » Son intervention fit en peu de temps l'effet qu'il escomptait, puisque les musulmans se ressaisirent et reprirent l'intiative. Les polythéistes ayant opéré un recul tactique dans un jardin bien barricadé, al-Barâ surplomba un tertre et cria : « Musulmans! soulevez-moi et jetez-moi sur eux, dans le jardin! » N'était-il pas un homme qui recherchait une mort de martyr ? D'autant plus qu'il n'avait pas attendu l'aide de ses compagnons, pour escalader le mur, sauter dans le jardin et ouvrir la porte...

Certes, dans cette bataille, il reçut plus de 80 blessures. Mais il ne put triompher du but qu'il poursuivait. Après la bataille, il garda le lit durant tout un mois.

* * *

Par la suite, dans l'une des batailles d'Irak contre les Perses, alors que les musulmans attaquaient le fort ennemi, al-Barâ b. Malik vit son frère Anas hâpé et soulevé par d'énormes tenailles rougeoyantes. Il accourut vite au secours de son frère qui ne pouvait pas se dégager, retint de ses mains nues les tenailles qui essayaient de monter avec «la proie», les bouscula avec énergie si bien qu'il put libérer son frère. Puis, il regarda ses paumes : il se rendit alors compte qu'elles s'étaient toutes décharnues. Il lui fallut une autre période de convalescence pour guérir.

* * *

Le valeureux compagnon eut enfin rendez-vous avec sa dernière bataille, qui eut lieu à Toustour. Pour cette bataille, le khalife Omar b. al-Khattab envoya à Saâd b. Abou Waqas un écrit lui intimant l'ordre de diriger une armée d'al-Koufa al-Ahouaz, comme il envoya le même ordre à Abou Mousa al-Achâry qui était alors gouverneur d'al-Basra. Il avait dit dans sa lettre à ce dernier : « Désigne Souhayl b. Ady et envoie avec lui al-Barâ b. Malik. » Effectivement, al-Barâ était présent, et son frère Anas aussi.

Au plus fort de la bataille, un compagnon se rapprocha de lui et dit : « Ô al-Barâ! tu te rappelles le propos du Messager : "Peut-être qu'il y a des ébouriffés couverts de poussière (...) à qui on n'accorde pas de l'importance. S'il invoquent Dieu, Dieu exauce leur demande. Parmi eux, il y a al-Barâ b. Malik. »

« Ô al-Barâ! invoque ton seigneur pour qu'il les batte et qu'il nous accorde la victoire. » Al-Barâ leva les mains au ciel et dit : « Dieu! permets-nous d'avoir le dessus sur eux ; Dieu! mets-les en déroute et accorde-nous la victoire. Et fais en sorte que je rejoigne aujourd'hui ton prophète. » Quand la bataille se termina par la victoire des musulmans, on retrouva al-Barâ étendu, inerte à côté de son épée.

Il avait enfin atteint ce qu'il voulait toujours avec ardeur.


Images

  Masjed du monde
  Fonds d'ecran
  Images Gifs
  Mecque - Médine
  Miracles

Audios

  Récitateurs coran
  Invocations - Adhan
  Annashid

Vidéos
  Films & Doc.
  Série Omar
  Dessin Animé

Shopping

Bibliothèque

Applications

  Votre Qibla
  Panorama 360°
  Logiciels
  Quizz Islam

Contact


Islammedia 2011